Vous êtes ici : Accueil > International > Erasmus+ Action clé 2 Boost your green > Déchets et société de consommation

Documents joints

Publié : 11 octobre
Format PDF Enregistrer au format PDF

Déchets et société de consommation

Sensibilisation pour les élèves de la section pressing

0 vote

ERASMUS + BoostYourGreen

Dans le cadre du projet ERASMUS + intitulé BoostYour Green, visant à développer l’esprit de citoyenneté des jeunes, notamment à travers le développement durable, les élèves de terminale CAP pressing du lycée Jules LE CESNE se sont rendu au GRENIER, chantier d’insertion spécialisé dans la collecte, le recyclage, et la vente de textiles dans la ville du Havre.
Cette association assure l’accompagnement de 56 personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle, pour faire émerger un projet professionnel, acquérir des savoir-être et des savoir-faire, à partir des contraintes de la production, accéder à des formations, participer à une vie collective et lever les freins empêchant l’accès à un emploi.
Par leurs enseignantes de pressing et entretien des articles textiles, les élèves ont été sensibilisés en amont à la surconsommation de vêtements et aux inconvénients de la société de consommation. Bien sûr, en parallèle, ont été présentés les diverses possibilités de recyclage (boites de collectes, trocs …).
Les élèves ont trouvé que les locaux étaient grands, spacieux, bien organisés mais aussi très sombres.
Ils ont été surpris par la quantité de vêtements collectés (« des montagnes de sacs »), mais aussi par le peu de personnes affectées au traitement de tous ces articles.
Auparavant, aucun élève ne donnait ou déposait ses vêtements au GRENIER ou dans les boites de collecte prévues à cet effet, ils se contentaient de les jeter à la poubelle ou en faisaient des chiffons car ils étaient démodés ou trop petits.
Après la visite, ils envisagent changer leurs habitudes en donnant leurs vêtements à leur famille ou à une association comme LE GRENIER ou LA CROIX ROUGE, et ainsi éviter les déchets et donner une deuxième vie à leurs habits. Une première démarche vers la solidarité et l’anti-gaspi.
Les jeunes aiment regarder les vitrines des boutiques du « GRENIER », notamment celles près de l’université et se rendent parfois au magasin du centre de tri pour faire des achats lors « des ventes au poids » en raison des prix très attractifs.
Suivons tous leur exemple !